Calumet

Les Cris

Origine du nom

Le nom de ce peuple provient d'un groupe d'autochtones vivant près de la baie James et que les Français appelaient Kiristinons, nom qui s'est par la suite transformé en Cri (épelé « Cree » en anglais). La plupart des Cris n'utilisent ces noms que lorsqu'ils parlent ou écrivent en anglais et en français et portent des noms propres à Crisleur région. Ils occupent un territoire qui s'étend de l'Alberta jusqu'au Québec, ce qui représente la plus vaste répartition géographique autochtone du Canada.

Les Cris constituent le plus important groupe de la famille linguistique algonquienne du Canada. Ils sont présents en Saskatchewan et au Manitoba, bien que la majorité des Cris vivent en Ontario (plus de 13 000) et au Québec (plus de 12 000). Leur présence au Québec remonte au tout début de l'occupation humaine du territoire québécois, où ils exploitaient les ressources fauniques et halieutiques des côtes de la Baie d'Hudson et de la Baie-James.

Ils forment de petits groupes de nomades se nourrissant principalement de gibier (original, caribou, oie sauvage) et de poisson. Ces terres peu fertiles, au climat rigoureux, ne se prêtent guère à l'agriculture. En contrepartie, le gibier abonde et, à cause du froid intense, la fourrure est d'une qualité exceptionnelle; elle a tôt fait d'attirer les marchands européens en dépit de l'éloignement. Les premiers contacts avec les Européens ont été établis dès 1610, lors des explorations d'Henri Hudson.

Le commerce des fourrures prend alors son essor avec la fondation de la Compagnie de la Baie d'Hudson qui obtient, en 1670, le monopole de ce commerce sur un territoire de 13 millions de kilomètres carrés. Les marchands français livrent toutefois une concurrence féroce aux Anglais: ils s'installent en amont des grands cours d'eau et achètent les fourrures avant qu'elles n'atteignent les postes de la Compagnie, situés près de la côte. Cette lutte ne semble pas déranger les Cris, qui traitent aussi bien avec les Anglais qu'avec les Français.

Histoire ancienne

Pendant environ 7 000 ans, les ancêtres des Cris sont éparpillés dans presque toutes les régions boisées qu'ils habitent encore aujourd'hui. À la suite du contact avec la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON, certains Cris des Marais vont vivre plus à l'ouest pour piéger dans de nouveaux territoires bien que, selon plusieurs, ils se seraient installés dans des régions déjà peuplées par les ancêtres des Cris des Bois et des Cris des Plaines.

Traditions durables

Durant cette même période, un grand nombre de Cris continuent à vivre dans la forêt boréale et la toundra dans le Nord, où la culture s'est conservée remarquablement. À l'origine, ils vivent de chasse à l'orignal, au caribou, au petit gibier, à l'oie et au canard ainsi que de pêche. De plus, ils fument le poisson pour le conserver. Ils voyagent en CANOT D'ÉCORCE pendant l'été, en RAQUETTES À NEIGE et en TOBOGGAN pendant l'hiver. Ils vivent dans des huttes coniques ou en forme de dôme recouvertes de peaux d'animaux. Ils fabriquent des outils de bois, d'os, de cuir et de pierre. Pendant une période indéterminée, ils se livrent à un commerce sporadique avec des peuplades vivant plus au sud et se livrent plus tard au troc de fourrures, de viande et d'autres produits contre des outils en métal, de la ficelle et des produits venus d'Europe.

[Fermer la fenetre]